> EUTHANASIE ORCHESTRÉE DES CHSCT DANS LA FPH

les organisations syndicales claquent la porte du Conseil Supérieur de la Fonction Publique Hospitalière !

Vendredi 25 juin s’est tenu le Conseil Supérieur de la Fonction Publique Hospitalière avec un seul point l’ordre du jour, le projet de décret concernant les Comité Sociaux d’Établissement (CSE).

Ce projet de décret vient décliner sur le plan règlementaire la fusion des instances CTE/CHSCT actée dans la loi « Transformation de la Fonction Publique ». Le CSE et sa FS vont remplacer les CHSCT dans les établissements publics de santé, sociaux et médico-sociaux et aux groupements de coopération sanitaire de moyens de droit public.

Lors de la crise sanitaire que nous venons de traverser, les CHSCT ont été actifs et, force de propositions, les élu-e-s ont dû faire face cette situation non préparée et non anticipée avec le concours de tous : administratifs, ouvriers et techniques, personnel médical et non-médical.

Les propositions faites dans le projet de décret sont scandaleuses et vont l’encontre de possibles améliorations des conditions de travail des agent-e-s. La suppression des CHSCT remplacés par une instance vidée de tout contre-pouvoir par la remise en cause du recours à l’expertise, ne sert qu’une seule chose : protéger les directions en leur laissant tout pouvoir. Plus que jamais, les hospitaliers sont en danger. Invalidité, accidents de travail, maladies professionnelles, burn-out explosent dans le secteur et malgré cela, la possibilité de défense collective sera impossible : voilà l’avenir qui se prépare pour les agent-e-s de la FPH au service de la population.

Pour mémoire, la Fonction Publique Hospitalière a été précurseur dans la création des CHSCT dans la Fonction Publique Hospitalière avant d’être étendus l’état et la Territoriale. Par cette attitude, le Ministère avec son alliée, la Fédération Hospitalière de France, veut acter la mort de l’instance, reconnue pour son action vers les personnels et les établissements.

Dégrader la réduction des droits des agent-e-s et de leurs délégué-e-s est un recul inadmissible en matière de santè et de sécurité au travail dans les établissements sanitaires, sociaux et médico-sociaux !

Le seuil proposé pour une mise en place obligatoire de la commission spécialisée (remplaçant le CHSCT) du CSE, fixé à 200 agent-e-s est, quant lui, inacceptable alors que la Ministre de la Transformation de la Fonction Publique s’est prononcée favorablement à la possibilité de déroger cette règle au vu de la spécificité de notre secteur d’activité.

Devant la fin de non-recevoir de la DGOS (Direction Générale de l’Offre de Soin), et arguant sans honte que le CSE devrait renforcer et moderniser le dialogue social (après 5 heures de débat), toutes les organisations syndicales représentées, CGT, FO, CFDT, SUD Santé Sociaux et UNSA santé sociaux ont quitté la réunion sans attendre la fin de présentation du Décret !

Les OS représentatives interpelleront très prochainement le Premier ministre sur le sujet, le texte en l’état est un déni de la démocratie l’encontre des représentant-e-s du personnel.

Fraternellement

Stéphane GAUBERTI
Secrétaire général
CGT du CHU de NICE

gauberti.s@chu-nice.fr

Lire la suite

> LES AMBULANCIERS HOSPITALIERS AUSSI OUBLIÉS DU SEGUR !!!

ACTION DU 1 JUILLET 2021

Le 15 juin s’est tenue la dernière réunion avec la DGOS concernant la réingénierie du métier d’ambulancier.

Comme la CGT s’y attendait, et comme nous le dénoncions depuis le début, les ambulanciers n’ont rien obtenu !

Seulement 5 semaines de formation ont été ajoutées au DEA actuel (3 semaines de cours théoriques et 2 semaines de stage), ceci loin des observations faites par la CGT qui avait fait des propositions ambitieuses et adaptées à la réalité du terrain.

Le gouvernement a encore une fois cédé à la pression des grands groupes privés qui participaient au groupe de travail et aucune des revendications des ambulanciers n’a été retenue ! Malgré les fanfaronnades de certaines organisations signataires qui affirmaient dès le mois de juin dernier que les ambulanciers auraient gain de cause, la DGOS n’a donné aucune suite favorable à leurs revendications.

Le métier d’Ambulancier SMUR doit aussi faire l’objet de discussions. Les équipes SMUR sont composées de professionnels diplômés dans l’urgence pré-hospitalière. L’ADE SMUR pratique des gestes spécifiques sous réserve de formations particulières suivant une réglementation précise.

La CGT rappelle que le ministère des Solidarités et de la Santé doit faire appliquer la loi au sein des SMUR, afin d’éviter les dérives actuelles. L’article D6124-13 précise clairement la présence obligatoire d’un ADE au sein de la Structure Mobile d’Urgence et de Réanimation.

Cette fois-ci, des vraies discussions doivent être engagées avec le ministère de la Santé, afin que ces professionnels, mis largement à contribution durant la crise sanitaire, obtiennent une reconnaissance digne de ce nom.

 

RASSEMBLEMENT

LE JEUDI 1 JUILLET À 9H

PARVIS DE PASTEUR II

Fraternellement

Stéphane GAUBERTI
Secrétaire général
CGT du CHU de NICE

gauberti.s@chu-nice.fr

Lire la suite

> RECRUTEMENTS SANS CONCOURS – CAMPAGNE 2021

La CGT vous informe de l’ouverture de la campagne 2021 des recrutements sans concours.

La date limite d’inscription de ce concours est fixée au 24 août 2021.

Les modalités d’inscription sont précisées dans la note d’information:

Le recrutement sans concours est ouvert aux agents contractuels occupant des emplois de catégorie C sans conditions de titre, de diplôme ou d’âge.

Fraternellement

Stéphane GAUBERTI
Secrétaire général
CGT du CHU de NICE

gauberti.s@chu-nice.fr

Lire la suite

> EN AVANT VERS LES 32H – Campagne 10% dans la fonction publique

10 % DE TEMPS DE TRAVAIL EN MOINS POUR TRAVAILLER MIEUX, TRAVAILLER TOUTES ET TOUS

La longue histoire des modalités de la répartition entre temps de travail et temps libre est faite de débats âpres, de luttes parfois très dures, de temps de négociation. En France et dans le monde, cette histoire va dans le sens de la baisse de la durée du travail. Une des plus grandes conquêtes du début du XXe siècle a été la journée de 8h. 8h de travail, cela permettait 8h de repos et 8h pour la vie personnelle et aussi la vie citoyenne. La durée légale hebdomadaire de travail est ensuite passée à 39h en 1982 puis à 35h en 1998. Le passage aux 35h a été cependant marqué par une intensification du travail, une aggravation de la flexibilité et la mise en place de l’annualisation du temps de travail…

C’EST POURQUOI LA CGT FONCTION PUBLIQUE REVENDIQUE 10 % DE TEMPS DE TRAVAIL EN MOINS POUR TOUTES ET TOUS :

► pour l’abrogation de la loi de Transformation de la fonction publique et le maintien de tous les accords passés,

► contre l’annualisation du temps de travail et pour le retour à un calcul hebdomadaire,

► pour l’amélioration des conditions de travail de toutes et tous en réduisant le temps de travail

► pour gagner les 32h avec 10 % de temps de travail en moins, 10 % de salaire en plus tout de suite, 10 % d’effectifs supplémentaires !

Fraternellement

Stéphane GAUBERTI
Secrétaire général
CGT du CHU de NICE

gauberti.s@chu-nice.fr

Lire la suite

> 500 000 EMPLOIS – Campagne 10% dans la fonction publique

POUR LE SERVICE PUBLIC ET LES CONDITIONS DE TRAVAIL

Personne d’un tant soit peu honnête ne saurait le contester : cela fait de nombreuses années que la CGT dénonce les suppressions d’emplois dans la Fonction publique et réclame des effectifs supplémentaires dans un grand nombre de secteurs mis à mal par les politiques d’austérité successives. Nous portons haut et fort notre exigence que soient créés, rapidement, les 500 000 emplois dont la Fonction publique hospitalière, la Fonction publique territoriale et celle de l’État ont absolument besoin.

C’est pourquoi, la CGT, dans le cadre de sa campagne « 10% pour la fonction publique » entend bien ne rien céder sur ses revendications en matière d’emplois et de conditions de travail.

► POUR QUE LES JOURS D’APRÈS NE SOIENT PLUS CEUX D’AVANT

► POUR L’AMÉLIORATION DES CONDITIONS DE TRAVAIL

► POUR LE SERVICE PUBLIC

► 500 000 EMPLOIS EN PLUS, C’EST ABSOLUMENT ESSENTIEL !

Fraternellement

Stéphane GAUBERTI
Secrétaire général
CGT du CHU de NICE

gauberti.s@chu-nice.fr

Lire la suite

> ACTION GRÉVISTE DES PSYCHOLOGUES – 10 JUIN 2021

La pertinence du soin psychique est évidente, et jusqu’au ministère de la santé, les psychologues sont sollicités pour venir en aide à la population, a fortiori dans les périodes de crises (attentats, catastrophe naturelle, crise sanitaire…).

Pourtant, la profession de psychologue reste extrêmement mal connue, mal rémunérée, souvent soumise à l’emploi précaire malgré un cursus universitaire de minimum bac + 5, pouvant aller jusqu’au doctorat.

Profitant de la crise sanitaire, le Ministère de la Santé a décidé sans la profession de statuer sur ses missions, d’imposer des outils à utiliser en thérapie, de nier l’autonomie de la profession (consultation sur prescription médicale imposée, ce qui va à l’encontre du code de déontologie des psychologues).

Il est temps que les psychologues fassent entendre leur voix, pour défendre leur statut, leurs conditions de travail, et in fine, leur volonté de pouvoir toujours mieux accompagner les patients en fonction de leurs besoins réels.

RASSEMBLEMENT LE 10 JUIN 2021
DE 13H30 A 15H30

Devant l’hôpital de l’Archet 2

POUR :

Le respect du statut des psychologues, incluant le temps FIR, l’autonomie d’exercice concernant les méthodes et outils utilisés, et l’exercice indépendant de toute prescription médicale

► L’abrogation de l’arrêté du 10 mars 2021 et du Décret n° 2018-1297 du 28 décembre 2018 relatif au parcours de bilan et intervention précoce pour les troubles du neuro-développement  

► La titularisation et la résorption de l’emploi précaires et des temps partiels au profit des temps complets.

► Augmentation de 300€ net pour tous et égalité salariale entre tous les agents et salariés du public et du privé lucratif et non lucratif (quelle que soit la convention FEHAP 51 ou 66 etc…).

► Création de postes dans les CMP, EHPAD et services hospitaliers ne disposant pas de psychologue.

►  … (voir préavis)

LA SITUATION A TROP DURÉE, LA CRISE SANITAIRE N’A FAIT QUE METTRE EN ÉVIDENCE LES DIFFICULTÉS
DE L’HÔPITAL PUBLIC ET DE SES PERSONNELS

IL EST TEMPS QUE LE GOUVERNEMENT ENTENDE LA COLÈRE DES HOSPITALIERS

Fraternellement

Stéphane GAUBERTI
Secrétaire général
CGT du CHU de NICE

gauberti.s@chu-nice.fr

Lire la suite
1 2 3 4 35
%d blogueurs aiment cette page :