> SEGUR DE LA SANTÉ: LA CGT CONSULTE

Avant de signer ou pas le protocole d’accord pour le pilier 1 présenté par le gouvernement, La CGT consulte ses adhérent-es et les salarié-es même si le gouvernement essaie de précipiter la signature en rendant quasi impossible cet exercice démocratique.

En effet, le gouvernement demande aux organisations syndicales de se prononcer le 13 juillet alors que le protocole final composé des 4 piliers doit être validé le 21 juillet. A n’en pas douter cette précipitation a pour but de répondre aux impératifs de communication du président Macron qui veut pouvoir mettre à son bilan lors du discours du 14 juillet qu’il agit pour répondre aux revendications des hospitaliers et salarié-es des EHPAD. Nous avons demandé un report de date mais dans le doute merci de répondre au plus vite.

pour répondre à la question oui ou non la CGT signe c’est par ici

Après plusieurs séances de négociations et plusieurs manifestations des personnels le gouvernement propose:

>>> Une enveloppe de 7,5 milliards d’euros pour les salaires du public et du privé et pour les embauches dans le public sans indiquer d’où viendra le financement.

>>> Une revalorisation des salaires de 183 euro net pour tous les personnels non médicaux: 90 euros au mois de septembre mais payé rétroactivement en janvier 2021 et 93 euros en mars 2021 sous forme de bonification indiciaire

>>> Une revalorisation de 160 euros pour les salarié-es du privé non lucratif et lucratif (pas d’engagement de mise à contribution des bénéfices du secteur lucratif)

>>> Le développement de l’intéressement collectif

>>> La fin de la prime de fin d’année transformée en prime au mérite dans le cadre de la loi de transformation de la Fonction Publique

>>> L’auto remplacement des équipes par les heures supplémentaires

>>> La contractualisation individuelle sur les heures supplémentaires (remise en cause des 35h)

>>> 7500 embauches sur postes vacants + 7500 créations de poste

>>> Passage des aides-soignants et auxiliaire de puériculture en catégorie B au 1er trimestre 2021 avec maintien de la catégorie active (sous réserve des discussions voulues sur la réforme des retraite); attention rallongement de carrière

>>> Passage des IDE en soins généraux en catégorie A type ; attention rallongement de carrière

>>> Passage des IDE spécialisées, personnels médico techniques, de rééducation et cadre de santé en catégorie A type «pyramidés» ; attention rallongement de carrière

>>> Doublement des ratios pour les soignants du passage au grade supérieur pour 2020 et 2021 sur la base des ratios 2019

>>> Réingénierie du diplôme préparateurs en pharmacie, techniciens de laboratoire et diététiciens dès septembre 2020 dans l’objectif d’une intégration sur les grilles A type en même temps que les ISG

>>> Rien sur l’arrêt des fermetures de lits et de structures

>>> Rien pour les personnels travaillant dans les services sociaux même de la fonction publique hospitalière

>>> Rien concernant l’augmentation du financement des formations professionnelles

SYNTHESE

POINTS POSITIFS

  • 183 € nets d’augmentation pour TOUS
  • Passage des AS-AP en catégorie B, avec la pénibilité
  • Avancements en Grade doublés pendant 2 ans
  • Augmentation des grilles de la filière soignante et médico-tech (en 2021)
  • Revalorisation des 5 premières heures sup

POINTS NEGATIFS

  • Repos quotidien qui passe de 12h à 11h
  • Renforcement du rôle des ARS
  • Un pas de plus vers le salaire au mérite (à travers des primes)
  • Officialisation de glissements de tâches
  • Renforcement de la flexibilité du temps de travail (RTT, bornages, etc…)
  • Aucun engagement chiffré sur des effectifs

pour répondre à la question oui ou non la CGT signe c’est par ici

Tous les documents d’aide à la réflexion

Lire la suite

> SEGUR DE LA SANTÉ :

Le gouvernement mégote, les personnels fulminent.

Comme nous le craignions, tout s’est focalisé sur le CTI (complément de traitement indiciaire ) et le résultat est pitoyable :

POINT D’ÉTAPE DES NÉGOCIATIONS

180 euros net pour tous (soignants et non soignants, soit 20 euros de moins que ce qui était proposé hier après-midi (200€ pour les soignants) …

180 euros en deux fois :

► 90€ à partir septembre et
► 90€ à partir de mars 2021.

180 euros pour en plus avaler d’autres mesures très péjoratives allant dans le sens de tout ce que condamnent unanimement tous les soignants, de tout ce qu’ils ne voulaient plus,
Ce qui aurait décidé certains syndicats à donner un accord de principe serait les 15 000 postes promis.

des 300 euros demandés avant toute négociation sur les grilles salariales,

des 300 euros qui correspondent à la perte de pouvoir d’achat des tous premiers salaires

d’un  déblocage du point d’indice qui seul aurait garanti que le pouvoir d’achat ne continue pas à baisser.

de vraies annonces sur les grilles salariales qui seules reconnaissent la qualification et l’ancienneté.

Oui la somme mise sur la table est importante mais elle est aussi très loin de l’argent qui a été économisé sur le dos de tous les soignants par le blocage du point ou par l’écart entre les salaires des soignants français et ceux de l’OCDE.

LA CGT REVENDIQUE 300€ NET = RATTRAPAGE DES SALAIRES BLOQUES DEPUIS 2010

EN CONTREPARTIE DES 180€/MOIS

Fusion des primes, y compris la prime de service en un seul régime avec des bonus liés à l’évaluation professionnelle (tête du client)

Augmentation au recours des heures supplémentaires sur contrat (engagement des agents a en réaliser un minimum)

Réduction à 11H de la durée de repos quotidien

Accords locaux permettant de déroger à la règlementation statutaire

EN CE QUI CONCERNE

> La revalorisation des grilles:

La promesse de passage en catégories B pour les AS et la révision de la catégorie A pour les IDE et médico-techniques, cela sera discuté en 2022, année électorale!

> Effectifs:

15 000 ETP supplémentaires quand on demande 100 000 postes rien que pour les hôpitaux. C’est de la provocation !​

Fraternellement

Stéphane GAUBERTI
Secrétaire général
CGT du CHU de NICE

04.92.03.44.73

gauberti.s@chu-nice.fr

Lire la suite

> PRIME COVID: SCANDALE !!! ENCORE UNE MAUVAISE SURPRISE AU CHU DE NICE

Une prime divisée par 2 pour certains
voire pas de prime pour d’autres !

Malgré les engagements de la Direction concernant les personnels en ASA (garde d’enfants, état de santé, baisse d’activité …)

et même certains en télétravail se voient impactés sur la prime !!!

Mauvaise surprise ! Beaucoup d’agents sont un fois de plus laissés sur le carreau

IL VA FALLOIR HAUSSER LE TON !
TOUS AU CTE MARDI MATIN A CIMIEZ

à l’occasion du CTE censé débattre sur les modalités d’attribution de la prime COVID et des conditions de la reprise d’activités.

Les conditions de dialogue ne sont pas réunies, ni au CHU, ni au niveau national dans le Ségur. Après plus d’un an de mobilisations dans les hôpitaux, après une crise qui a révélé les faiblesses de notre système de santé, « ils » tentent encore l’enfumage et la division pour imposer des choix contraires à l’intérêt général.

Fraternellement

Stéphane GAUBERTI
Secrétaire général
CGT du CHU de NICE

04.92.03.44.73

gauberti.s@chu-nice.fr

Lire la suite

> PRIME COVID

Compte rendu de la réunion avec le Directeur Général

La CGT a affirmé de nouveau sa position sur la prime COVID à 1500€ pour tous sans aucune distinction

Modalités techniques d’attribution de la prime:

1er décret du 14 mai non signé et qui restreignait le critère général d’attribution de la prime. D’autres ont suivi (3 au total) et une instruction.
Le CHU de Nice est dans la 2ème liste prévoyant que le personnel peut prétendre à 500 € avec une  autorisation d’étendre la prime à hauteur de 40% de l’effectif pour arriver à 1500 €  toutes catégories confondues.

Le Directeur Général nous confirme qu’il n’y a pas de possibilité de déroger à ces 40% malgré les demandes récurrentes  de la CGT.

Pour la CGT aucune unité ne doit être mise de côté, tous les secteurs ont été mobilisés et doivent être récompensés…

Examen des personnels placés en secteurs COVID.
Volonté de régler l’affaire rapidement, d’où le souhait du DG de verser 500 € de prime à tous sur la paie du mois de juin. Un complément de 1000€ sur la paie de juillet pour ceux pouvant y prétendre. La décision finale sera présentée le 30 juin lors du Comité Technique d’ établissement  (fin septembre maxi pour corriger d’éventuelles oublis).

La DRH a priorisé l’unité d’affectation pour l’attribution de la prime

(unités COVID et élargissement aux services ayant contribué à la prise en charge dans les unités COVID). Vérification dans chaque pôle des services qui ont contribué de la manière la plus importante (logistique, accueil, PPS, etc…) ainsi que des agents venant d’autres unités et qui sont intervenus dans les unités COVID pour en arriver à 35% du personnel. Même travail pour le personnel médical. Le méthodologie est toujours en cours pour justifier toutes les attributions.

Après calcul, une marge de 5% permettra encore des attributions :
Une possibilité de plus pour les personnels déplacés en fonction du nombre de jours de présence qui permettrait de régulariser les situations individuelles qui seraient passées au travers.

Quand les choses seront stabilisées, tout sera posé le 30/06 pour informer du résultat final suite à la concertation et à l’affinage par la DRH.

La CGT a réaffirmé sa position de prime à 1 500 € pour l’ensemble du personnel et ne procèdera pas à l’arbitrage des services et des agents concernés.

La CGT a fait part de sa colère vis à vis du  président du conseil de surveillance qui ne s’est pas battu suffisamment pour obtenir la prime à son plus haut niveau pour l’ensemble des personnels. La CGT a proposé que la prime d’intéressement collectif instaurée par le décret du 1er avril 2020,  issu de la loi Fonction Publique  permette de compléter la prime pour tous les agents du CHU. La Direction s’engage à l’étudier.

La CGT exigera d’être reçue au Ministère pour demander une réécriture du décret afin de placer les Alpes Maritimes dans l’annexe 1.  La CGT continuera à se mobiliser avec les personnels  pour obtenir gain de cause. C’est une  Insulte faite aux agents du CHU de ne pas accéder à leur revendication.  Cette prime ne provoque qu’un clivage des personnels.

Fraternellement

Stéphane GAUBERTI
Secrétaire général
CGT du CHU de NICE

04.92.03.44.73

gauberti.s@chu-nice.fr

Lire la suite
1 2 3 4 5 26
%d blogueurs aiment cette page :