> POINT SUR LA SITUATION DES BLOCS

CONSEIL DE SURVEILLANCE DU 05 AVRIL 2019.

Le manque d’anesthésistes croissant sur les blocs du CHU de Nice impose à la Direction Générale des mesures d’exceptions :

Le recours à l’intérim,

→ Solidarité au sein du G.H.T,

Le recours aux praticiens libéraux payés en honoraires  rétrocédés,

Valoriser le collectif existant

Création d’un Pôle Bloc pour un meilleur fonctionnement

Pour la CGT, il est important de revoir les conditions de travail des anesthésistes ainsi qu’une visibilité sur la carrière des jeunes médecins (Titularisations sur poste de PH). Elle s’interroge sur une mesure qui devait se mettre en place avec accord de l’ARS pour des postes de cliniciens.

PERSONNEL NON MEDICAL 

la CGT fait valoir qu’en aucun cas il ne doit payer les « pots cassés » de cette situation.

La CGT demande qu’une  attention particulière soit portée à ces agents,  dans l’attente de la réunion avec les représentants du CHSCT prévue comme la Directrice des soins s’y est engagée (mail du 03 Avril 2019).

La CGT demande aussi que dans cette situation tendue et en présence du Directeur de l’ARS de reconsidérer le CREF (Contrat de Retour à l’Equilibre Financier).

Bien Cordialement.

Stéphane GAUBERTI

Secrétaire Général de la CGT au CHU de Nice

Tél : 04 92 03 44 73 (poste 34473)  
Mail : gauberti.s@chu-nice.fr

Lire la suite
%d blogueurs aiment cette page :