> INDEMNITÉ INFLATION DE 100€ C’EST BIEN, DÉGELER LE POINT D’INDICE C’EST MIEUX !

Les conséquences de l’inflation vont durement frapper le pouvoir d’achat des français, dont les hospitaliers. Les conséquences de l’inflation relayées par les médias font état d’augmentations de :

► + 15% pour l’énergie (gaz 28%, électricité 5,9%, carburant 25% depuis 2019).

► + 7.4% pour les transports.

► + 3% pour l’alimentation : café + 5%, pâtes + 10 à 20%,  viande +  5%.

Dans ce contexte, le gouvernement a décidé d’octroyer une indemnité inflation, soit une aide exceptionnelle de 100 € afin de tenter la préservation du pouvoir d’achat des Français les plus vulnérables et des classes moyennes face à la hausse des prix constatée au dernier trimestre 2021.

A noter que le gel du point d’indice des fonctionnaires contribue à la dégradation de notre pouvoir d’achat.

Le CHU de Nice a été chargé de verser l’indemnité en un versement exceptionnel de 100€, à chacun des bénéficiaires parmi ses salariés.

Pour être bénéficiaire, vous devez :

⇒ Avoir été en activité ou avoir perçu une rémunération du CHU de Nice au mois d’octobre 2021,

⇒ Avoir perçu une rémunération moyenne inférieure à 2000€ nets par mois, avant impôt sur le revenu, du 1er janvier 2021 au 31 octobre 2021, soit en moyenne 2600€ brut par mois sur la période.

Si vous êtes éligible, aucune démarche de votre part n’est à réaliser et le versement sera assurée automatiquement sur la paie  de février 2022.

Ce montant ne sera soumis à aucun prélèvement fiscal ou social. Il ne sera pris en compte ni dans les conditions de ressources pour le bénéfice des aides sociales, ni pour le calcul de l’impôt sur le revenu.

Le montant de l’indemnité n’est pas réduit en fonction de la durée du contrat ou si l’agent a travaillé à temps partiel.
Elle est due en cas de congés ou d’absence (arrêts maladie, congés maternité notamment)

Les salariés qui ont eu au cours du mois d’octobre plusieurs employeurs pourront recevoir l’indemnité auprès de l’employeur principal, préférentiellement celui avec lequel la relation de travail est toujours en cours, ou à défaut celui pour lequel ils ont effectué le plus d’heures durant le mois d’octobre.

Si vous êtes dans cette situation et notamment si vous cumulez plusieurs emplois à temps partiel au mois d’octobre 2021, vous devez vous signaler auprès de la DRH de site avant le 21 janvier 2022.

Dans le cas ou plusieurs employeurs vous verseraient l’aide de 100€, les indemnités indument versées vous seront réclamées directement par les services de l’état.

Si vous souhaitez de plus amples informations, une foire aux questions (FAQ) est régulièrement actualisée sur:
https://www.gouvernement.fr/toutes-les-reponses-a-vos-questions-sur-l-indemnite-inflation

Pour les salariés ayant des situations spécifiques, ils peuvent contacter le numéro national de service des renseignement en droit du travail
08.06.00.01.26

Pour information, le gouvernement n’a pas prévu de « dégeler » le point d’indice, une autre façon de souffler le chaud et le froid…

Contre les mesures d’austérité et les primes qui divisent, pour de réelles augmentations de nos grilles indiciaires, pour l’amélioration de nos conditions de travail et la reconnaissance du travail de tous les personnels hospitaliers, pour une véritable politique de formation et des recrutements pérennes statutaires, rejoignez la

CGT à la manifestation du 27 janvier 2022
10H30 devant le théâtre de verdure

Fraternellement

Stéphane GAUBERTI
Secrétaire général
CGT du CHU de NICE

gauberti.s@chu-nice.fr

Lire la suite
%d blogueurs aiment cette page :