> UNE SEMAINE D’ACTIONS POUR FAIRE ENTENDRE LA VOIX DES AGENT-ES PUBLICS

La crise sanitaire a de nouveau confirmé le rôle irremplaçable de la fonction publique et de ses agent·es. Or, sur nombre d’enjeux fondamentaux, le président de la République et le gouvernement maintiennent un cap gravement préjudiciable à la fonction publique.

Ensemble, revendiquons :

››› L’abrogation de la loi portant transformation de la fonction publique avec le maintien et le renforcement des commissions administratives paritaires et des comités d’hygiène, de sécurité et des conditions de travail.

››› La défense et le renforcement du statut général des fonctionnaires fondé sur les principes d’égalité, d’indépendance et de responsabilité garantissant aux citoyen·nes et aux usager·es la mise en oeuvre d’un service public impartial.

››› L’octroi dans les projets de lois de finances et de financement de la sécurité sociale 2022 des moyens budgétaires nécessaires à l’accomplissement effectif de toutes les missions dévolues aux trois versants constitutifs de la fonction publique et à la mise en œuvre de services publics de pleine compétence et de proximité implantés sur l’ensemble du territoire y compris en Outre-mer.

››› L’arrêt des suppressions d’emplois, la mise en oeuvre d’un plan pluriannuel de recrutement de fonctionnaires et d’un plan de titularisation des agents non titulaires.

››› Le dégel immédiat de la valeur du point d’indice, la revalorisation significative des traitements, des salaires, des pensions et des retraites, l’égalité salariale entre les femmes et les hommes et la revalorisation des filières à prédominance féminine.

››› L’égalité dans la fonction publique et de la fonction publique comme outil de l’égalité au sein de la société.

MERCREDI 7 AVRIL : JOURNÉE MONDIALE DE LA SANTÉ

En ce contexte de pandémie mondiale COVID 19 qui traverse notre pays et le monde entier, les personnels des établissements de Santé et d’Action Sociale du sanitaire, du médico-social et du social se battent inlassablement pour sauver des vies avec le risque de perdre leur propre santé. Il y va de même pour les salarié.e.s de divers secteurs d’activités nécessaires pour nous nourrir, pour nous transporter, pour assurer nos besoins et notre confort pendant cette période. C’est grâce au travail acharné et au dévouement de ces professionnel.le.s que nous sortirons de la crise sanitaire, mais pour cela, il faut leur donner des moyens.

JEUDI 8 AVRIL : JOURNÉE UNITAIRE NATIONALE D’ACTIONS ET DE GREVE

Après des mois de mobilisation dans notre secteur, à grand coup de pub et en pleine crise sanitaire, le gouvernement a dû lâcher une revalorisation Ségur de 183 € nets pour certains établissements et salarié.e.s du secteur public hospitalier et du secteur privé à but non lucratif et de 160 € nets dans le secteur privé lucratif (payés par l’Etat).

Le compte n’y est pas ! 183 € pour tou.te.s et tout de suite !


Les syndicats CGT, FO, CFTC, CFE-CGC appellent à la grève le 8 avril 2021 pour la revalorisation des salaires.
(Couvert par un préavis de grève national)

La semaine étant marquée par de nombreuses initiatives revendicatives, la CGT du CHU de Nice et l’Union Départementale des Alpes Maritimes appellent les salariés à un point de convergence des luttes:

Rassemblement le
Jeudi 8 avril à 14h00
 

à Nice-place Garibaldi

 

Fraternellement

Stéphane GAUBERTI
Secrétaire général
CGT du CHU de NICE

gauberti.s@chu-nice.fr

Lire la suite
%d blogueurs aiment cette page :