> PRIME COVID – UN VÉRITABLE SCANDALE !!!

CE MATIN LA DÉCEPTION EST GRANDE POUR 60 % DU PERSONNEL DU CHU DE NICE

Comme pour la prime des urgences, la prime COVID est soumise à des principes d’austérité et de DISCRIMINATION.

Le gouvernement a joué la division !!!! Nous citer comme des héros n’était pas anodin. Notre Direction  en choisissant arbitrairement de ne verser la prime qu’à quelques-uns approuve cette division des personnels en bon petit soldat !!

Nous faisons toutes et tous partie de la chaîne qui permet aux hôpitaux de fonctionner.

Nous ne sommes ni des héros, ni des mercenaires, ni des bons samaritains.

  • TOUT l’Hôpital a été réorganisé pour la crise sanitaire : services techniques, administratifs, médicaux, médico techniques, etc…
  • TOUS les agents ont été exposés au même risque professionnel par manque d’anticipation dans la gestion de la crise et de la pénurie de matériels et de tests.
  • Les patients ou collègues asymptomatiques ont pu transmettre le virus malgré eux.
  • Le risque était sensiblement le même en service COVID et non COVID.
  • Pourquoi limiter à 40% du personnel l’attribution de la prime de 1500 € et introduire la notion de mérite discriminante et contraire à notre statut ?!!

Dès le départ, la CGT a demandé les 1500 € pour tous.

L’administration a refusé !

La CGT prône l’égalité de traitement car durant cette crise,l’ensemble des hospitaliers a répondu présent, être remercié quotidiennement par l’institution et par la population ne suffit pas !!!

Ce dispositif discriminant censé « remercier » le travail des hospitaliers n’a d’autre but que de les diviser, dans un contexte de sortie de crise au moment où l’heure des comptes a sonné.

La seule solution pour éviter, les injustices, les divisions et les discriminations est de demander à l’ARS le versement des fonds pour que la prime de 1500 € soit attribuée à TOUS.

La CGT appelle le personnel à la vigilance concernant toutes ces primes au mérite (prime urgence, prime grand âge, prime COVID)  qui n’ont qu’un but : créer la division. D’autant que dans la fonction publique hospitalière le décret n°2020-255 du 13 mars 2020 a créé la prime d’intéressement collectif dans la fonction  publique hospitalière. Cette prime a vocation à renforcer la qualité du service rendu et à valoriser l’engagement des équipes dans des projets collectifs. Qui choisira de l’attribution ? Qui définira les critères ? Qui sera considéré comme méritant ou pas ? Qui en garantie un montant équitable entre tous ?

La CGT appelle d’ores et déjà le personnel à se rassembler massivement pour demander des comptes au Directeur et pour dire

NON à une prime
« à la tête du client »

qui crée opportunément des divisions à un moment où le personnel hospitalier tente de faire front pour obtenir plus de moyens humains et financiers.

LA CGT APPELLE LE PERSONNEL A LA GRÉVE ET AU RASSEMBLEMENT

MARDI 4 AOÛT

A CIMIEZ A 9 H 00
DEVANT LE GRAND HÔTEL

LA CGT SERA REÇUE PAR LA DIRECTION !

C’EST LE MOMENT DE VENIR CRIER NOTRE COLÈRE

Fraternellement

Stéphane GAUBERTI
Secrétaire général
CGT du CHU de NICE

04.92.03.44.73

gauberti.s@chu-nice.fr

Lire la suite
%d blogueurs aiment cette page :