> GRÉVES ET MOBILISATIONS À VENIR

 LE 23 SEPTEMBRE 2021:

► IBODE/IDE

► La Création dans la Fonction Publique Hospitalière d’un corps complet des IBODE avec reconnaissance salariale indiciaire bac +5 pour tous.

► La ré ingénierie de notre profession nous permettant d’obtenir un master 2 à la rentrée 2021.

► La revalorisation du salaire de base minimum niveau Master BAC +5 : 2 fois le SMIC CGT, soit 3.600,00 € brut.

► L’Attribution d’une NBI de 50 points majorés comme prévu pour les emplois de catégorie A, pour une juste reconnaissance de nos compétences, nos responsabilités, la pénibilité et les risques inhérents à notre exercice spécifique.

► L’application immédiate et totale du décret du 27 Janvier 2015 des actes exclusifs IBODE dans tous les blocs opératoires de France ce qui impose aux établissements de former et recruter des IBODE.


► L’application de la réglementation qui prévoit la présence d’au moins un IBODE par salle en chirurgie cardiaque (décret du 7 mars 2006) et lors de PMO (arrêté du 29 octobre 2015). Exclusivité de fonction totale dans le bloc opératoire secteur à hauts risques, organe important du système de soins et de la prise en charge optimale du patient, dans un délai de maximum 10 ans.

 LE 23 SEPTEMBRE 2021:

► AIDES A DOMICILE

Ensemble revendiquons et gagnons :

► L’augmentation immédiate et significative des rémunérations de tous les professionnels ;

► Des conditions de travail dignes et la reconnaissance de la pénibilité de leurs métiers ;

► Des recrutements massifs et des formations qualifiantes pour pallier aux besoins de la population des plus fragile, et pour mettre les professionnels épuisés dans des conditions de travail acceptables en adéquation avec les efforts fournis durant ces dernières années.

Ce défi nécessite des actions urgentes, les politiques doivent cesser de regarder ailleurs !!! CES INVISIBLES de l’aide à domicile ne comptent pas en rester là ! Ils seront dans la rue le 5 octobre avec les travailleurs de toutes les branches professionnelles, pour défendre leur métier !

L’accès direct au psychologue est un enjeu de santé publique

Les psychologues demandent l’ouverture de véritables négociations pour l’ensemble de notre profession. Des mobilisations auront lieu partout, sur l’ensemble du territoire, France métropolitaine et d’outre-mer.

C’est pourquoi nous demandons à nouveau :

→ Le libre accès direct au psychologue pour tou.te.s, sans prescription médicale,

→ Le renforcement des psychologues dans le service public (CMP, CMPP…),

→ La prise en charge des consultations des psychologues libéraux par la Sécurité Sociale sans reste à charge et à un tarif décent à la hauteur du niveau d’étude des psychologues,

→ Le libre choix des références théoriques et des méthodes de soins,

→ Des décisions concertées avec toutes les organisations représentatives des psychologues.

 LE 28 SEPTEMBRE 2021:

► PSYCHIATRIE

► Des moyens humains et matériels pour soigner dignement,
► La réouverture de lits et la création de postes partout où c’est nécessaire,
► Un budget de la psychiatrie sanctuarisé pour qu’il ne serve pas de variable d’ajustement aux établissements.
► Le renforcement du secteur « généraliste » de psychiatrie, vrai pionnier du « virage ambulatoire » afin de mettre l’accent sur les soins de proximité, l’accompagnement, la prévention et l’alternative à l’hospitalisation ;
► L’instauration d’une réelle pluridisciplinarité au service du patient faisant toute leur placeaux dimensions psychologiques et sociales ;
► Des formations initiales spécifiques financées par l’État et pas par la formation continue ;
► La possibilité de garder des orientations de soins diversifiées pour proposer des solutions créatives et innovantes à la situation particulière et unique de chaque patient.e.

MOBILISONS-NOUS POUR UNE PSYCHIATRIE HUMAINE ET VIVANTE !

Les 27 et 28 septembre prochains se tiendront en visioconférence « Les assises de la psychiatrie et de la santé mentale » initiées par le gouvernement. La Commission nationale de psychiatrie CGT (CNP) et la fédération santé action sociale CGT appellent à des mouvements d’opposition partout en France (dans les hôpitaux, devant les ARS…) et devant le ministère de la santé le 28 septembre à 14h00.

Le 1er octobre Mêlons-nous de nos affaires !

Ce dernier trimestre, septembre, octobre, novembre, est une période clé pour les retraité·e·s, le gouvernement va faire voter le budget de financement de la Sécurité sociale et la loi de finance 2021.

OUI à une loi des finances 2021 qui prenne en compte les exigences des retraité·e·s,

OUI à un budget pour une Sécurité sociale intégrale, solidaire, universelle et démocratique avec un financement à 100 % par les cotisations sociales.

C’est juste et c’est possible
OUI nous avons des exigences pour nous et nos familles.

EXIGEONS

► une augmentation des pensions et des retraites


► une Sécurité sociale de haut niveau


► des services publics en nombre et en proximité

La fédération CGT Santé et Action Sociale se joint aux organisations CGT- FO – FSU – Solidaires – FIDL – MNL – UNEF – UNL qui appellent les femmes et les hommes de toutes les professions, les jeunes, les retraité.e.s à se mobiliser le 5 octobre 2021, par la grève et les manifestations, pour obtenir de meilleurs salaires, pour leurs emplois et leurs droits et une meilleure protection sociale. D’ores et déjà, elles décident de se revoir à l’issue de cette mobilisation.

Fraternellement

Stéphane GAUBERTI
Secrétaire général
CGT du CHU de NICE

gauberti.s@chu-nice.fr

Lire la suite
%d blogueurs aiment cette page :