> LES AMBULANCIERS HOSPITALIERS AUSSI OUBLIÉS DU SEGUR !!!

ACTION DU 1 JUILLET 2021

Le 15 juin s’est tenue la dernière réunion avec la DGOS concernant la réingénierie du métier d’ambulancier.

Comme la CGT s’y attendait, et comme nous le dénoncions depuis le début, les ambulanciers n’ont rien obtenu !

Seulement 5 semaines de formation ont été ajoutées au DEA actuel (3 semaines de cours théoriques et 2 semaines de stage), ceci loin des observations faites par la CGT qui avait fait des propositions ambitieuses et adaptées à la réalité du terrain.

Le gouvernement a encore une fois cédé à la pression des grands groupes privés qui participaient au groupe de travail et aucune des revendications des ambulanciers n’a été retenue ! Malgré les fanfaronnades de certaines organisations signataires qui affirmaient dès le mois de juin dernier que les ambulanciers auraient gain de cause, la DGOS n’a donné aucune suite favorable à leurs revendications.

Le métier d’Ambulancier SMUR doit aussi faire l’objet de discussions. Les équipes SMUR sont composées de professionnels diplômés dans l’urgence pré-hospitalière. L’ADE SMUR pratique des gestes spécifiques sous réserve de formations particulières suivant une réglementation précise.

La CGT rappelle que le ministère des Solidarités et de la Santé doit faire appliquer la loi au sein des SMUR, afin d’éviter les dérives actuelles. L’article D6124-13 précise clairement la présence obligatoire d’un ADE au sein de la Structure Mobile d’Urgence et de Réanimation.

Cette fois-ci, des vraies discussions doivent être engagées avec le ministère de la Santé, afin que ces professionnels, mis largement à contribution durant la crise sanitaire, obtiennent une reconnaissance digne de ce nom.

 

RASSEMBLEMENT

LE JEUDI 1 JUILLET À 9H

PARVIS DE PASTEUR II

Fraternellement

Stéphane GAUBERTI
Secrétaire général
CGT du CHU de NICE

gauberti.s@chu-nice.fr

Lire la suite
%d blogueurs aiment cette page :