> PLAN D’URGENCE POUR LES HÔPITAUX

« Les annonces du gouvernement ne répondent pas aux enjeux »

Face aux mobilisations des EHPAD en 2018, des urgences hospitalières depuis 8 mois, et de l’ensemble de la communauté hospitalière le 14 novembre 2019, le malaise du gouvernement se fait sentir.

Pour autant les annonces faites le 20 novembre ne sont pas à la hauteur des enjeux. Le 1er ministre reconnaît même qu’elles correspondent à une accélération de la réforme « Ma Santé 2022 » qui n’a pas déclenché un enthousiasme débordant au moment de son adoption en juillet 2019.

Il est proposé aux parlementaires d’envisager une augmentation de l’ONDAM de 2,45% au lieu des 2,1% initialement envisagés. Une proposition d’augmentation toujours largement insuffisante, pour rappel la mobilisation revendique une augmentation de 5%, la Cour des comptes de 4,4%.

Une reprise d’un tiers de la dette des hôpitaux sans proposition de mesure pour arrêter le développement de la dette notamment par une politique d’investissement à taux zéro. De plus cette mesure va être étudiée au cas par cas et ainsi renforcer la concurrence entre établissement, quelles conditions seront de mandées aux établissements pour y accéder.

RIEN SUR:

l’arrêt des fermetures de lit

les effectifs

l’augmentation des salaires

justes quelques saupoudrages par des primes (non prise en compte dans le calcul des retraites) attribués en échange de prises de responsabilité supplémentaires,

les personnels administratifs et techniques complétement écartés,

RIEN SUR:

 la suppression de la taxe sur les salaires

Une prime va être octroyée pour les IDE et AS ayant un salaire inférieur à 1 900€ travaillant sur Paris et la Petite Couronne…

et les autres ??? Ce sont les grands oubliés de cette mesure.

Le 1er ministre a rappelé le « risque de décrochage » de l’hôpital : avec ces annonces le risque n’est pas levé.

Nous appelons les parlementaires à prendre la mesure de la situation et à soutenir une augmentation de l’ONDAM de 5% et l’ouverture de négociations sur les réformes à engager.

Nous appelons les personnels à poursuivre et amplifier la mobilisation pour gagner la mise en place d’un « grenelle du système de santé et d’action sociale » :

→ Un débat national sur les objectifs de notre politique de santé publique,
→ Des négociations sur le financement et l’organisation des soins,
→ Des négociations sur les salaires et les carrières.

DES DEMAIN 21 NOVEMBRE, LES MANIPULATEURS EN RADIOLOGIE

SERONT EN MOUVEMENT DANS LES ETABLISSEMENTS DU DEPARTEMENT COMME SUR L’ENSEMBLE DU TERRITOIRE POUR CONTINUER A PORTER LEURS REVENDICATIONS :

DE MEILLEURES CONDITIONS DE TRAVAIL POUR DE MEILLEURES PRISES EN CHARGE.

RAPPEL au CHU de Nice 10 H deux RDV avec conférence de presse :

Sur le parvis de Pasteur 2

Devant le centre laser Archet 2

Bien Cordialement.

 

Stéphane GAUBERTI

Secrétaire Général de la CGT au CHU de Nice

Tél : 04 92 03 44 73 (poste 34473)  
Mail : gauberti.s@chu-nice.fr

Related posts

%d blogueurs aiment cette page :