> COMPTE RENDU DU CTE DU 04 OCTOBRE 2019

BLOCS OPÉRATOIRES :

Lors du CTE, il a été présenté l’avancée du plan d’action concernant les blocs :

Des problématiques de divers ordres ont été identifiées :

Manque d’interfaces entre les blocs opératoires et les services contributeurs (retard brancardage…), fonctionnement interne des blocs hétérogène perfectible, nombreux postes vacants de médecins anesthésiste réanimateur (désaffection des personnels), raréfaction des ressources expertes (IBODE et IADE). Les concertations sur les actions à mettre en place datent d’avant l’été 2018.

  • Brancardage au bloc op P2 : création d’une équipe dédiée de 16 brancardiers (3 créations de postes) mise en place en juillet 2019 et gérée par le bloc pour garantir leur présence pendant les plages d’ouverture des blocs de Pasteur 2 pour optimiser le fonctionnement et d’une meilleure cohésion avec les équipes en place
  • Stérilisation : objectif de 100% de boites complètes, ouverture H24 7/7 depuis la mi-septembre de la stérilisation permettant un contrôle de qualité renforcé – résultat : 12 des 14 secteurs possèdent des boites complètes (reste quelques problèmes sur secteur urgence et ortho/traumato).
  • Salles d’urgences : objectif de capacité d’ouverture permanente des 2 salles de bloc opératoires d’urgence P2 – effectif IDE dédié à la SSPI 7j/7 pour la journée depuis mars 2019 et H24 à compter du 1er octobre avec 4 postes d’IDE.
  • Circuit Court Ostéo Articulaire (CCOA) : améliorer la filière urgences ostéo articulaire – renfort de l’équipe IDE Urgence, formation des IDE d’urgences aux spécificités ostéo articulaires, informatisation du parcours résultat : permanence infirmière dans le circuit CCOA, montée des compétences des IDE affectées sur le secteur. Formation progressive sur la gypsothérapie.
  • Bureau des Admissions/Poste d’encaissement avancé sur P2 : mise en place d’un gestionnaire de flux permettant les parcours administratifs des patients sur le site de P2. Depuis cette mise en place réouverture de PEA pour l’orthopédie et la traumatologie. Test de la nouvelle organisation sur le long terme, travail engagé avec « Doctolib » pour enregistrement en ligne.

EFFECTIFS PARAMÉDICAUX ET MÉDICAUX

État des effectifs des personnels soignants :

Pourvoir les postes IBODE et IADE manquants

Ouverture de l’école IBODE en octobre

Depuis  janvier 2018 29 IBODE 10 IADE ont été recrutés

4 postes IBODE et 5 IADE sont vacants  

État des effectifs personnels médicaux

Pour compléter et fidéliser les équipes anesthésie réanimation avec conditions de travail attractives → mise en place du temps continu et valorisation de la suractivité, aide ponctuelle via intérim et praticiens libéraux, politique de recrutement attractive : 19 recrutements dont 8 déjà en place; 5 internes recrutés dont 3 potentiels d’après la Direction.

Difficultés de recrutement des internes en 2018 mais nette augmentation en 2019…

GOUVERNANCE 

Actuellement les blocs sont gérés par le Pôle ARU.

La mise en  place d’une gouvernance dédiée au bloc semble incontournable pour la Direction ainsi qu’un projet médical et paramédical.

Création d’un pôle bloc et contrats interpoles avec le pole ARU et le pôle Pharmacie, moyens financiers dédiés avec enveloppe déléguée de pôle, participation PEM et délégation HS et intérim, renforcement de la dimension hospitalo-universitaire anesthésie réanimation.

La CME et le doyen de la Faculté  doivent proposer au Directeur Général le projet de pôle avec une organisation interne des Chefs de Pôle (1 Chirurgien Chef de Pôle et 1 Anesthésiste Chef de Pôle adjoint), des mesures d’optimisation du bloc opératoire, la mise en place de régulation opérationnelle au sein des blocs opératoires pour gérer au quotidien et assurer la sécurité anesthésique.

Pour la Direction l’effort financier pour préserver la capacité à opérer portée par le CHU est conséquent.

Pour  la CGT : Nous avons fait part de notre inquiétude sur une éventuelle fermeture de 6 salles de bloc sur 9 pour l’IULS en novembre avec 200 interventions à déprogrammer et un possible conventionnement avec d’autres établissements publics ou privés y compris pour nos patients du CHU.

Les réponses de la Direction : Le manque d’anesthésistes sera pallié par le plan d’action qui nous a été présenté et déployé sur près d’une année. Pour elle, malgré le manque d’anesthésistes la réduction du nombre d’intervention n’est que de 4% pour le pôle IULS. La gouvernance permettra d’apporter des solutions sur la longue durée avec une optimisation de l’organisation des équipes via le projet de pôle. Elle a mis l’accent sur la nécessité d’avoir du personnel permanent sur les blocs, un point doit être fait sur l’état des lieux du personnel avant de s’avancer sur un chiffre exact de fermeture de blocs. Des médecins anesthésistes sont en cours de recrutement mais pas de réponse précise quant à leur arrivée effective. L’ouverture des interventions en extra chu est possible avec les autres établissements du GHT y compris privé via conventions pour que les patients puissent continuer à être opérés au CHU. Aucune hypothèse de travail n’est exclue. Le maintien de l’activité opératoire dépendra des ressources après concertation avec les différents acteurs des pôles concernés, une annonce sera faite la semaine prochaine.

Deux nature de convention possibles :

– interventions de médecins anesthésistes au niveau de nos propres blocs opératoires,

– interventions de chirurgiens CHU dans d’autres blocs opératoires extérieurs au CHU.

Pour la CGT : La création du pôle bloc ne résoudra en rien, tous les problèmes comme la difficulté à recruter dans toutes les  catégories professionnelles au CHU au vu des conditions de travail déplorables et des salaires insuffisants. Nous avons fait le parallèle avec la problématique des Urgences qui sont aujourd’hui en grève avec pourtant un plan d’actions voté en CTE l’année dernière mais qui n’est toujours pas appliqué par manque d’effectifs. Nous sommes totalement opposés à la signature d’une convention entre le public et le privé pour que nos chirurgiens aillent opérer d’autant que nos blocs opératoires sont équipés de  matériel de pointe de dernière génération.

Face à ce constat alarmant, la CGT a lu une déclaration (ci-jointe) dans laquelle elle stipule son votre contre concernant la création du Pôle dans ces conditions et le rapport d’activité qui compile sur papier glacé une succession d’auto satisfécits sur l’excellence du CHU de Nice et de ses projets.

Les élus CGT ont quitté la séance.

déclaration-CTE-4-oct-19-Pole-Bloc-1-1

Bien Cordialement.
 
Stéphane GAUBERTI
Secrétaire Général de la CGT au CHU de Nice
Tél : 04 92 03 44 73 (poste 34473)  
Mail : gauberti.s@chu-nice.fr

Lire la suite
%d blogueurs aiment cette page :