> CHSCT CENTRAL: PRÉCONISATIONS DE LA DELEGATION CGT VOTÉES EN SÉANCE DU 12 MAI 2020

Dans le cadre de la crise sanitaire que notre pays connaît et qui a vu la mobilisation immédiate et massive des personnels de toutes catégories du CHU de Nice, de nombreuses décisions ont été prises qui ont bouleversées l’activité « normale» de l’établissement et des agents qui y travaillent. Des modifications importantes concernant le travail et l’articulation vie privée/vie professionnelle ont dû être absorbées par les agents.

Suite à l’annonce du dé-confinement depuis hier, lundi 11 mai, le CHU envisage une reprise partielle avec une montée en charge progressive de l’activité. Cette reprise organisée dans la précipitation et l’impréparation génère beaucoup d’interrogations, de stress et de problèmes concrets et quotidiens pour les agents.

Aux vues des débats mettant en avant des réalités de travail difficiles ayant des impacts certains sur la santé des personnels et dans la perspective d’une reprise d’activités qui s’organise sans réelle transparence, la délégation CGT du CHSCT Central (seule organisation syndicale présente à 14h) met au vote, ce jour en séance les préconisations suivantes :

PROTOCOLE DE REINTEGRATION DES PERSONNELS MIS EN ASA (Autorisation Spéciale d’Absence):

Que la direction fournisse avant le vendredi 15 mai un protocole de réintégration des personnels mis en ASA pour raison de santé et prenant en compte les risques auxquels ces agents pourraient être soumis en cas de reprise du travail;

EFFECTIFS DE LA MÉDECINE PRÉVENTIVE:

Que la Direction Générale renforce en urgence les effectifs de la médecine préventive sur tous les sites.

MAINTIEN EN ASA DES PERSONNELS:

Que l’administration maintienne en ASA les personnels continuant de rencontrer des problèmes de gardes d’enfants, reconnus personnes fragiles par la médecine préventive, ou maintenu à domicile pour réduction d’activité sans télétravail possible

PROPOSITION D’EMBAUCHE STATUTAIRE DE TOUS LES PERSONNELS VENUS EN RENFORT:

Que l’administration propose l’embauche statutaire à tous les personnels venus en renfort du CHU de Nice qui le souhaitent et évalue les recrutements supplémentaires à mettre en place pour absorber le regain d’activité qui monte en charge avec la reprise et le rattrapage de l’activité, pour permettre de continuer à respecter les règles d’hygiène et de distanciation, pour permettre aux hospitaliers de programmer leurs congés.

MATÉRIEL DE PROTECTION INDIVIDUELLE:

Que le CHU de Nice continu à mettre à disposition tout le matériel de protection individuelle nécessaire et permette à l’ensemble des salarié-es d’avoir accès aux tests de dépistage gratuitement.

DIALOGUE SOCIAL:

Que l’administration du CHU de Nice reprenne rapidement la voie du dialogue social et des réunions en présentielles en relançant des réunions physiques des CHSCT de groupe selon un protocole à définir avec la délégation, permettant de respecter les consignes de distanciation physique et les gestes barrières.

HORAIRES DE TRAVAIL:

Que les agents retrouvent les horaires de travail qu’ils avaient avant l’épidémie

PAIEMENT DES HEURES SUP:

Que le paiement des heures supplémentaires se base sur la journée de travail pour les agents ayant subi des changements d’horaires, sur la semaine pour les agents n’ayant pas subi de changement

SERVICES COVID / NON COVID:

Que la Direction générale fournisse la cartographie complète des services COVID et non COVID avec les effectifs afférents

Fraternellement

Stéphane GAUBERTI
Secrétaire général
CGT du CHU de NICE

04.92.03.44.73

gauberti.s@chu-nice.fr

Lire la suite

> LE PLAN BLANC EST ACTIVE

Message du Directeur Général et du Président de la Commission Médicale d’Etablissement :

Mesdames, Messieurs, Chers collègues,

En raison de la situation exceptionnelle liée à
l’épidémie de Coronavirus Covid 19,  le CHU a déclenché son Plan Blanc le samedi 14 mars à 20h. Ce plan donne
la capacité au CHU de mobiliser les moyens de toute nature pour y faire face.

Dans
ce cadre, nous sommes amenés, à la demande de l’ARS, à déprogrammer toute
activité chirurgicale et médicale non urgente. L’objectif est d’augmenter très
rapidement notre capacité de lits de réanimation pour permettre l’accueil des
patients Covid 19, tout en maintenant :

  • les activités liées à la prise en charge des urgences vitales
  • les activités de recours que seul le CHU est en mesure de réaliser
  • ainsi que les interventions dont le report engendrerait une perte de
    chance pour les patients (cancérologie, notamment).

Des
mesures de continuité d’activité ont été mises en place afin de garantir un
fonctionnement adapté aux enjeux sanitaires, même dans l’hypothèse d’un
absentéisme important parmi les professionnels.

Cela
nous conduira très probablement à modifier les organisations de travail dans
les jours ou semaines à venir. L’encadrement reviendra vers vous en ce sens, si
cela s’avère nécessaire, afin de garantir la continuité de l’activité.

Ces
étapes de mobilisation des ressources seront déclinées de façon graduées et
sectorielles afin de ménager autant que possible le repos des professionnels
pour pouvoir répondre à ce défi en s’inscrivant dans la durée.

En
vue de préparer l’augmentation de nos capacités en soins critiques, nous
recensons les professionnels ayant une compétence spécifique en réanimation.
Tout personnel concerné est encouragé à se signaler à son encadrement.

Nous
avons déjà reçu des propositions de collègues de l’extérieur prêts à venir en
renfort. Si vous étiez contacté à ce sujet, nous vous remercions d’orienter ces
professionnels vers : drh.recrutement@chu-nice.fr.

Enfin,
pour rendre possible votre mobilisation malgré les mesures de fermetures des
crèches et écoles annoncées jeudi 12 mars par le Président de la République, un
régime dérogatoire est proposé pour les enfants des personnels 
hospitaliers.

S’agissant
des enfants de 0 à 3 ans de parents hospitaliers accueillis en crèches
collectives et sans autre solution de garde :

  • Les crèches du CHU restent ouvertes et les directions des crèches s’organisent pour pouvoir accueillir vos enfants par petits groupes. 
  • Si vous n’avez pas de solution, vous pouvez contacter bellani.j@chu-nice.fr

Concernant
les écoles et les établissements accueillant des enfants en situation de
handicap : l’accueil est assuré lundi
dans les structures habituelles.

Nous
tenons à vous remercier pour l’engagement dont vous faites preuve en  cette
circonstance exceptionnelle pour garantir à la population la permanence et la
continuité des soins.

Cordialement,

Charles Guépratte, Directeur Général et Thierry
Piche, Président de la Commission Médicale d’Etablissement.

Lire la suite

> CORONAVIRUS : EXPRESSION CGT SUITE AU CHSCT CENTRAL DU 4 MARS 2020

« JE NE SAIS PAS…… » « PAS D’EMBAUCHES SUPPLEMENTAIRES… » « ON CONTINUE LES FERMETURES DE LITS ET LES BAISSES D’EFFECTIFS… »

Suite aux 3 tables rondes sur le coronavirus organisées par le Directeur Général sur chaque site, de nombreuses questions posées restent sans réponses satisfaisantes à ce CHSCT :

  • Nécessité d’une équipe dédiée stable pour l’unité de prise en charge des patients suspects ou infectés ouverte à l’Archet. NON
  • Nécessité d’embauche massive de personnels de tous grades et notamment d’ASHQ  (il manque 300 postes au CHU de Nice en temps normal) NON
  • Arrêt des fermetures de lits et de suppressions de postes liés aux différents projets de restructuration NON
  • Mise en place d’un système d’information aux équipes efficace à partir des cadres de proximité, avec diffusion de la liste des médecins agrées de l’ARS en cas de nécessité d’arrêt de travail lié au coronavirus EN ATTENTE

Les arrivées sont régulées par le SAMU Centre 15 par un principe de triangulation entre médecin régulateur SAMU, infectiologue et ARS qui définissent si le cas présenté est positif ou non. Si oui, le patient est orienté vers l’unité dédiée située au 5éme B niveau de l’Archet 1 pour que l’infectiologue reçoive le patient et que celui-ci soit testé ou hospitalisé si besoin, envoi des tests au laboratoire de virologie de l’Archet 2 du CHU.

Il est prévu l’ouverture de l’aile A du 5ème à l’Archet qui est désaffectée. La CGT a regretté de ne pas en avoir été informée en amont.

La CGT a dénoncé :

  • Le manque de matériel récurrent (masques, solutions hydro alcoolique…).
  • Le manque de personnels médical et para médical récurrent.
  • Le manque d’information auprès des salariés.
  • L’élaboration des plannings dans les délais impartis.

La CGT a demandé :

  • Des recrutements en urgence des personnels qualifiés afin de mettre en place une équipe dédiée pour prendre en charge cette épidémie.
  • La liste des médecins référents de l’ARS qui sont les seules habilités à délivrer des arrêts de travail et qu’elle soit communiquée personnellement à chaque salarié.
  • Du matériel spécifique en urgence (masques chirurgicaux et FFP2, boites spécifiques pour les laboratoires…).
  • Si des liens de communications sont établis avec les entreprises extérieures (HAPPYTAL, cafétéria, ONET, travaux extérieurs etc…) afin de prendre les précautions nécessaires.
  • D’être informés de toute nouvelle préconisation ou procédure via la cellule de suivi du coronavirus.
  • La retranscription administrative sur AGILETIME en cas d’arrêt par le médecin de l’ARS.
  • Une information sur Tende, l’UCP et Lenval au même titre que les autres établissements.
  • Une vigilance particulière sur le site de Cimiez.

Face à la gravité de cette épidémie il est du devoir de l’Administration de s’assurer que tout le personnel y compris ceux qui n’ont pas accès à internet soit au même niveau d’information.

La CGT a demandé une suspension des projets (moratoire) concernant la fermeture de lits et la suppression de postes prévues dans le Contrat de Retour à l’Equilibre Financier. La Direction a refusé.

Depuis des années la CGT dénonce au quotidien les difficultés à assumer nos missions par le manque de moyens budgétaires, d’effectifs, de matériels, de médicaments à tous les étages.

Les situations de crises comme le coronavirus en sont les révélateurs !

Fraternellement.

Stéphane GAUBERTI

Secrétaire Général de la CGT au CHU de Nice

Tél : 04 92 03 44 73 (poste 34473)  
Mail : gauberti.s@chu-nice.fr

Lire la suite

> CHSCT EST: COMPTE RENDU DU 26/09/2019

1/ Pôle ARU

Point d’avancement du plan d’actions Urgences

Modalités de gestion de l’absentéisme

Depuis le 17/07/2019, l’ensemble du personnel du pôle ARU est en grève reconductible suite aux mauvaises conditions de travail qu’il rencontre au quotidien.

Depuis plus de six mois, 266 services d’Urgences sont en grève.

Différents groupes de travail ont été mis en place par la Direction sur diverses thématiques.

1/ L’encadrement :

Il avait été constaté une pénurie et une souffrance de cette catégorie de personnel au 01/07. A ce jour, tous les postes ont été pourvus, une réflexion est menée sur leurs missions afin d’apporter une proximité avec les équipes. Un bureau de détente va être mis en place dès janvier 2020 afin de permettre ½ journée par semaine des rencontres « agent/encadrement » hors cadre professionnel.

2/ Circuit alimentation des patients :

Une dotation va être affectée au service des Urgences avec un aménagement de l’office de l’UHCD. Un groupe de travail sera en charge de la cohérence de ce projet.

3/ Maintenance et suivi du matériel :

Toutes les demandes en cours ont quasiment été réceptionnées, notamment les adaptables et appareils à ECG. Les besoins matériels des médecins sont en cours d’achat.

Une réflexion est menée sur la maintenance des appareils afin d’intervenir plus rapidement lors d’un dysfonctionnement, notamment sur les brancards.

Un cadre de santé sera référent en lien avec un agent du PRM.

4/ Parcours patient :

Une réflexion est menée avec l’Imagerie Médicale d’Urgences et le CAP jusqu’en mars 2020 pour permettre une fluidification du parcours patient.

5/ Gestion des plannings :

Un travail en lien avec les équipes sera fait afin d’élaborer une charte des planning qui engagera les salariés et les cadres. Un outil Excel est mis en face afin de pallier à la problématique de gestion des plannings.

6/ Gestion de l’absentéisme :

Une réflexion est menée sur la gestion de l’absentéisme prévu et imprévu.

7/ Fidélisation et attractivité des infirmières :

Un travail est mené sur la fidélisation des infirmières en mettant en place un parcours de formation et d’acquisition des compétences.

8/ Sécurité et sécurisation :

Un rassemblement des infirmières d’accueil et d’orientation est prévu afin qu’elles s’aident sur tous les secteurs. Des travaux du 07/10 au 18/10/2019 sont prévus afin d’améliorer l’ergonomie et la sécurisation des locaux et de la banque d’accueil des Urgences.

Pour la CGT, ces mesures sont un premier point satisfaisant. Cependant, nous réclamons un plan directeur pour l’ouverture de lits d’aval afin de désengorger l’afflux de patients qui se présente aux Urgences et d’anticiper les épidémies saisonnières (grippe, gastro-entérite…). Nous demandons en urgence l’embauche de personnel médical et para médical qui diminuerait fortement les délais d’attente qui engendrent des situations de stress et d’agressivité des patients et des accompagnants. L’embauche permettrait également la sanctuarisations des agents sur leurs secteurs d’activité. La CGT réitère sa demande et attend des réponses concernant le paiement des heures supplémentaires des ASHQ et leur intégration dans l’application WHOOG.

2/ Pôle Neuroscience-Rhumatologie

Point d’avancement des travaux du pavillon G

Les travaux seront terminés pour début novembre avec un déménagement prévu avant la fin de l’année.

La CGT veillera au bon déroulement des opérations par le biais de ses représentants.

Sécurisation du bureau psychiatrie PAMRC75 salle ELIPSA – pavillon M

Le personnel doit souvent faire face à des problèmes d’agressivité de certains patients. Une demande de pédales anti-agression en lien avec le PPS a été faite et validée.

3/ Pôle RAV

Pavillon Mossa 4ème Nord :

Le service est fermé par manque de personnel infirmier, une réouverture est prévue avant la fin d’année en fonction des recrutements.

Pour la CGT, le constat est toujours le même, la pénurie des personnels sur certaines catégories en tension comme les infirmières et les aides-soignants conduit à de mauvaises conditions de travail et à un manque d’attractivité pour ces services.

Formation Dossier Patient Informatisé pour le personnel de nuit Mossa 2 et 3 :

ORBIS prévoit des plages horaires pour la formation de ces agents.

La Direction s’est engagée pour que le personnel ne soit pas sollicité afin d’effectuer des remplacements dans les autres services tant que la formation ne leur aura pas été dispensée.

Bien Cordialement.
 
Stéphane GAUBERTI
Secrétaire Général de la CGT au CHU de Nice
Tél : 04 92 03 44 73 (poste 34473)  
Mail : gauberti.s@chu-nice.fr

Lire la suite
%d blogueurs aiment cette page :