> GRILLES DE REVALORISATION DES SALAIRES AU 1ER OCTOBRE – SEGUR DE LA SANTE

Dans le cadre du Ségur de la Santé et du projet de décret concernant les revalorisations salariales applicables au 1 er octobre 2021, vous trouverez ci-dessous les grilles indiciaires récemment présentées au CSFPH et en cours de validation.

Malgré les effets d’annonce du ministère de la santé et de certaines organisations syndicales, chacun pourra constater (nul besoin d’être juriste ou expert-comptable) que le compte n’y est pas, tant pour les agents de catégorie A que pour les AS et AP.

Aide-soignant : à l’image des professionnels infirmiers qui ont bénéficié de la catégorie « mini A » lors du droit d’option de 2010, les AS et AP se voient octroyer la catégorie B… mais avec des revalorisations salariales très insuffisantes. Chacun jugera…

IDE Catégorie B : les IDE de catégorie B, corps placé en voie d’extinction, pourront prétendre à un « droit au remord » afin de passer en catégorie A. Ce reclassement s’effectuera par « concours » du 1er janvier 2022 au 31 décembre 2024. Les modalités nous seront bientôt communiquées.

Les préparateurs en pharmacie hospitalière, les techniciens de laboratoire et les diététiciens pourraient bénéficier des revalorisations salariales prévues dès janvier 2022. Leur requalification en catégorie A était attendue mais soumise au préalable à la réingénierie de leur formation. Les groupes de travail n’ont pas pu démarrer selon le calendrier initial. Ils devraient être mis en place entre septembre et novembre selon les professions.

Pour l’ensemble de ces grilles, on observe un allongement significatif du déroulement des carrières pour des augmentations salariales marginales. Le gouvernement pouvait largement faire mieux.

La CGT continuera de mettre la pression pour de réelles revalorisations indiciaires pour l’ensemble des grades et des catégories professionnelles, l’amélioration des conditions de travail et des recrutements pérennes pour l’Hôpital Public.

Pour rappel, les gels successifs du point d’indice ont entraîné une perte de pouvoir d’achat de 300€ pour l’ensemble des grades depuis les années 2000 et ces revalorisations « zapperont » 30% de nos collègues hospitaliers…

Fraternellement

Stéphane GAUBERTI
Secrétaire général
CGT du CHU de NICE

gauberti.s@chu-nice.fr

Lire la suite
%d blogueurs aiment cette page :