> SEGUR DE LA SANTÉ :

Le gouvernement mégote, les personnels fulminent.

Comme nous le craignions, tout s’est focalisé sur le CTI (complément de traitement indiciaire ) et le résultat est pitoyable :

POINT D’ÉTAPE DES NÉGOCIATIONS

180 euros net pour tous (soignants et non soignants, soit 20 euros de moins que ce qui était proposé hier après-midi (200€ pour les soignants) …

180 euros en deux fois :

► 90€ à partir septembre et
► 90€ à partir de mars 2021.

180 euros pour en plus avaler d’autres mesures très péjoratives allant dans le sens de tout ce que condamnent unanimement tous les soignants, de tout ce qu’ils ne voulaient plus,
Ce qui aurait décidé certains syndicats à donner un accord de principe serait les 15 000 postes promis.

des 300 euros demandés avant toute négociation sur les grilles salariales,

des 300 euros qui correspondent à la perte de pouvoir d’achat des tous premiers salaires

d’un  déblocage du point d’indice qui seul aurait garanti que le pouvoir d’achat ne continue pas à baisser.

de vraies annonces sur les grilles salariales qui seules reconnaissent la qualification et l’ancienneté.

Oui la somme mise sur la table est importante mais elle est aussi très loin de l’argent qui a été économisé sur le dos de tous les soignants par le blocage du point ou par l’écart entre les salaires des soignants français et ceux de l’OCDE.

LA CGT REVENDIQUE 300€ NET = RATTRAPAGE DES SALAIRES BLOQUES DEPUIS 2010

EN CONTREPARTIE DES 180€/MOIS

Fusion des primes, y compris la prime de service en un seul régime avec des bonus liés à l’évaluation professionnelle (tête du client)

Augmentation au recours des heures supplémentaires sur contrat (engagement des agents a en réaliser un minimum)

Réduction à 11H de la durée de repos quotidien

Accords locaux permettant de déroger à la règlementation statutaire

EN CE QUI CONCERNE

> La revalorisation des grilles:

La promesse de passage en catégories B pour les AS et la révision de la catégorie A pour les IDE et médico-techniques, cela sera discuté en 2022, année électorale!

> Effectifs:

15 000 ETP supplémentaires quand on demande 100 000 postes rien que pour les hôpitaux. C’est de la provocation !​

Fraternellement

Stéphane GAUBERTI
Secrétaire général
CGT du CHU de NICE

04.92.03.44.73

gauberti.s@chu-nice.fr

Lire la suite
%d blogueurs aiment cette page :