> HÔPITAUX : SYNDICATS ET COLLECTIFS, MOBILISATION MI-JUIN.

16/04/2020
> LA PRIME DE LA PEUR - CGT CHU DE NICE

Le gouvernement méprise une fois de trop le personnel hospitalier, c’est clair !!! Il nous refait le coup de la prime comme l’an dernier lors du mouvement des personnels des urgences… Cette ... See more

15/04/2020

MESURES GOUVERNEMENTALES - Les primes seront insuffisantes pour nous faire oublier ! NOUS N'OUBLIERONS PAS, NOUS N'OUBLIERONS RIEN !

10/04/2020

RÉUNION TELEPHONIQUE DU 09 AVRIL 2020 AVEC LA DRH - POINT EPIDEMIOLOGIQUE ET QUESTIONS DIVERSES. https://www.cgt-chudenice.fr/2020/04/10/reunion-telephonique-du-09-avril-2020-avec-la-drh/

08/04/2020
> CHSCT CENTRAL EXTRAORDINAIRE DU 7 AVRIL 2020 DÉROULÉ EN VISIOCONFÉRENCE - CGT CHU DE NICE

CE QU’IL FAUT RETENIR SAU : Des patients se présentent spontanément principalement au service d’accueil des urgences ou ce sont des patients déjà hospitalisés avec suspicion qui sont ... See more

06/04/2020
Christophe Prudhomme au sujet des masques : « Qui était à Bercy ? C'était Monsieur Macron ! »

Pourquoi Bercy n'a pas autorisé le rachat des masques ? « Qui était à Bercy ? C'était Monsieur Macron ! » La colère froide de Christophe Prudhomme il y a que...

31/03/2020
> TRAVAILLER, SOIGNER ... OUI MAIS A QUEL PRIX ? - CGT CHU DE NICE

Tout le monde doit être dépisté. Il en va de la santé des patient-e-s, de leurs familles! Il en va également de la vie des agents hospitaliers, des personnels d’EHPAD et de leurs familles.

30/03/2020
> COMMUNIQUÉ DU COLLECTIF DES MÉDECINS DE L'UFMICT-CGT - CGT CHU DE NICE

L’épidémie de coronavirus actuellement en cours est un évènement sanitaire majeur qui révèle avec une intensité particulière les fragilités de notre système de santé ainsi que de notre ... See more

30/03/2020
ENORME Coup de Gueule du Dr Christophe Prudhomme vs un pitoyable C. Barbier Chien de Garde de Macron

ENORME COUP de GUEULE du Dr Christophe PRUDHOMME Face à l'incurie désastreuse du gouvernement Macron / Philippe, le REQUISITOIRE EFFROYABLE du Dr Christophe ...

« 3 of 25 »
Lire la suite

> PRIME COVID-19 / SCANDALE AU CHU DE NICE ET DANS LE 06

En plein combat et toujours sacrifié.e.s – C’est officiel !
le gouvernement continue de jouer la division du personnel

Le texte vient de sortir le gouvernement écarte le département des Alpes Maritimes pour l’attribution de la prime exceptionnelle à sa plus forte valeur.

VOIR LE DÉCRET

La CGT du CHU de Nice saisi encore une fois le président du conseil de surveillance (Voir courrier ci-joint) pour qu’il intervienne au ministère afin que tous les agents du CHU de Nice puissent bénéficier de la prime exceptionnelle à hauteur de 1500€ sans écarter les agents mis en réserve ou en ASA (pour diminution d’activité, personnels fragiles, CA, RTT souvent imposés, garde d’enfants….)

SEULS LES 40 DÉPARTEMENTS DU 1ER GROUPE TOUCHERONT 1500€
POUR LES AUTRES DÉPARTEMENTS CE SERA 500€ (SAUF POUR LES SERVICES IDENTIFIES COVID 19)

La CGT exige la prime pour tous les statuts, tous les grades, sans distinction pour tous les professionnels qui ont œuvré et continué dans cette crise sanitaire loin d’être finie.

Pas besoin de projecteur, ni de cinéma, nous demandons du concret et l’ouverture de négociations salariales qui doit se traduire par une augmentation généralisée et pérenne du point d’indice.

LES SALARIES N’ACCEPTERONT PLUS DE SIMPLES REMERCIEMENTS ET DE SIMPLES PROMESSES !!!

Avec la CGT, soyez prêts pour vous faire entendre ! la question des conditions du rapport de force est posée face à un gouvernement qui ne tire aucune leçon sérieuse de la catastrophe sanitaire.

Fraternellement

Stéphane GAUBERTI
Secrétaire général
CGT du CHU de NICE

04.92.03.44.73

gauberti.s@chu-nice.fr

Lire la suite

> CHSCT CENTRAL: PRÉCONISATIONS DE LA DELEGATION CGT VOTÉES EN SÉANCE DU 12 MAI 2020

Dans le cadre de la crise sanitaire que notre pays connaît et qui a vu la mobilisation immédiate et massive des personnels de toutes catégories du CHU de Nice, de nombreuses décisions ont été prises qui ont bouleversées l’activité « normale» de l’établissement et des agents qui y travaillent. Des modifications importantes concernant le travail et l’articulation vie privée/vie professionnelle ont dû être absorbées par les agents.

Suite à l’annonce du dé-confinement depuis hier, lundi 11 mai, le CHU envisage une reprise partielle avec une montée en charge progressive de l’activité. Cette reprise organisée dans la précipitation et l’impréparation génère beaucoup d’interrogations, de stress et de problèmes concrets et quotidiens pour les agents.

Aux vues des débats mettant en avant des réalités de travail difficiles ayant des impacts certains sur la santé des personnels et dans la perspective d’une reprise d’activités qui s’organise sans réelle transparence, la délégation CGT du CHSCT Central (seule organisation syndicale présente à 14h) met au vote, ce jour en séance les préconisations suivantes :

PROTOCOLE DE REINTEGRATION DES PERSONNELS MIS EN ASA (Autorisation Spéciale d’Absence):

Que la direction fournisse avant le vendredi 15 mai un protocole de réintégration des personnels mis en ASA pour raison de santé et prenant en compte les risques auxquels ces agents pourraient être soumis en cas de reprise du travail;

EFFECTIFS DE LA MÉDECINE PRÉVENTIVE:

Que la Direction Générale renforce en urgence les effectifs de la médecine préventive sur tous les sites.

MAINTIEN EN ASA DES PERSONNELS:

Que l’administration maintienne en ASA les personnels continuant de rencontrer des problèmes de gardes d’enfants, reconnus personnes fragiles par la médecine préventive, ou maintenu à domicile pour réduction d’activité sans télétravail possible

PROPOSITION D’EMBAUCHE STATUTAIRE DE TOUS LES PERSONNELS VENUS EN RENFORT:

Que l’administration propose l’embauche statutaire à tous les personnels venus en renfort du CHU de Nice qui le souhaitent et évalue les recrutements supplémentaires à mettre en place pour absorber le regain d’activité qui monte en charge avec la reprise et le rattrapage de l’activité, pour permettre de continuer à respecter les règles d’hygiène et de distanciation, pour permettre aux hospitaliers de programmer leurs congés.

MATÉRIEL DE PROTECTION INDIVIDUELLE:

Que le CHU de Nice continu à mettre à disposition tout le matériel de protection individuelle nécessaire et permette à l’ensemble des salarié-es d’avoir accès aux tests de dépistage gratuitement.

DIALOGUE SOCIAL:

Que l’administration du CHU de Nice reprenne rapidement la voie du dialogue social et des réunions en présentielles en relançant des réunions physiques des CHSCT de groupe selon un protocole à définir avec la délégation, permettant de respecter les consignes de distanciation physique et les gestes barrières.

HORAIRES DE TRAVAIL:

Que les agents retrouvent les horaires de travail qu’ils avaient avant l’épidémie

PAIEMENT DES HEURES SUP:

Que le paiement des heures supplémentaires se base sur la journée de travail pour les agents ayant subi des changements d’horaires, sur la semaine pour les agents n’ayant pas subi de changement

SERVICES COVID / NON COVID:

Que la Direction générale fournisse la cartographie complète des services COVID et non COVID avec les effectifs afférents

Fraternellement

Stéphane GAUBERTI
Secrétaire général
CGT du CHU de NICE

04.92.03.44.73

gauberti.s@chu-nice.fr

Lire la suite

> 26 MAI 2020 / CRÉONS DES EVENEMENTS DANS NOS ETABLISSEMENTS

EN PLEIN COMBAT…. toujours méprisé-es. Le jour d’après se prépare maintenant !!!

Dès son discours du 12 mars 2020, le Président de la République a dit « la santé n’a pas de prix », il appelait à « inventer dans cette période de nouvelles solidarités », demandait de « travailler avec les partenaires sociaux ». Il prévenait les professionnels de santé qu’ils allaient être « de plus en plus sollicité dans les semaines à venir », en affirmant la mise en place de « règles pour vous aider à bien vous protéger contre le virus ».

Lorsque le Président avait besoin de la mobilisation des services publics, il a annoncé devoir « demain tirer les leçons du moment que nous traversons », et rappeler que « la santé gratuite sans condition de revenu, de parcours ou de profession… n’est pas un coût ou une charge mais un bien précieux, un atout indispensable quand le destin frappe…qu’il est des biens et des services qui doivent être placés en dehors des lois du marché ».

Fraternellement

Stéphane GAUBERTI
Secrétaire général
CGT du CHU de NICE

04.92.03.44.73

gauberti.s@chu-nice.fr

Lire la suite

> CONTRATS COVID

Sous la pression de la CGT avec les personnels la Direction a été contrainte de requalifier les contrats « Spécial COVID » en CDD à compter du 01 mai 2020.

La CGT demande à la Direction Générale d’aller plus loin et de :

proposer l’embauche statutaire aux agents concernés qui souhaitent continuer à travailler au CHU de façon pérenne,

requalifier tous les contrats en CDD réglementaire à temps plein, à la date de recrutement et procède au rattrapage de salaires,

fournir dans les 8 jours le nombre d’agents concernés et leurs affectations depuis le début de l’épidémie,

s’engager à ne plus utiliser ce genre de contrat et à consulter systématiquement les organisations syndicales sur le contenu des contrats proposés au CHU de Nice.

La CGT reste vigilante et au plus proche des revendications de l’ensemble des agents du CHU de Nice, que ce soit en période de crise sanitaire ou non !!!

Fraternellement

Stéphane GAUBERTI
Secrétaire général
CGT du CHU de NICE

04.92.03.44.73

gauberti.s@chu-nice.fr

Lire la suite

> EXPRESSION CGT RÉUNION TELEPHONIQUE DU 5 MAI 2020

POINT EPIDEMIOLOGIQUE

Situation Hospitalisation : 9 personnes en réanimation

49 lits COVID-19 occupés sur 86

402 agents testés hier → 35 positifs

UN CHSCT CENTRAL VA SE TENIR MARDI 12 MAI A 9H EN VISIOCONFERENCE

A l’ordre du jour sera discuté suite au déconfinement du 11 mai 2020 :

Une reprise progressive de l’activité,

L’organisation du travail avec plusieurs sujets à savoir :

  • La problématique des gardes d’enfants,  
  • Les différents types de transports,
  • Les modalités de reprise sur site des personnes en télétravail.

REGULARISATION AGILETIME

Il va y avoir la transformation des codes ANQ en ASA dans les meilleurs délais.

Un décompte horaire individuel sera fait.

Une régularisation des plannings doit être finalisée afin de payer les HS.

HEURES SUPPLEMENTAIRES

LES HS du mois de Mars 2020 seront payées au mois de mai 2020 !!!

Elles seront bien revalorisées à hauteur de 50% mais à la parution du texte, dans l’attente elles seront payées au taux normal.

Le texte devrait sortir la semaine prochaine normalement.

Cela concerne tous les grades…

TELETRAVAIL

Rien ne sera modifié la semaine prochaine. Tout reste en place et le télétravail lorsqu’il est possible doit rester la règle.

Ces modalités vont être rappelé à l’encadrement.

SELFS

A ce jour rien ne change au niveau du dispositif

CHEQUES CARBURANT TOTAL

Un paquet de bons vient encore d’arriver au niveau de la Direction.

Une dernière livraison devrait arriver et une fois la totalité

réceptionnée la distribution devrait commencer !!! Il serait temps !!!

surtout que le prix du carburant n’a jamais été aussi bas…

LA CGT A DEMANDE QUE TOUS LES AGENTS EN SOIENT DESTINATAIRES

LA CGT A REITERE SA DEMANDE PAR COURRIER POUR QUE LE CHU DE NICE SOIT CLASSE DANS LES 30 DEPARTEMENTS LES PLUS TOUCHES ET QUE L’ENSEMBLE DES AGENTS QU’ILS SOIENT SOIGNANTS, TECHNIQUES, OUVRIERS OU ADMINISTRATIFS PERCOIVENT

LA PRIME EXCEPTIONNELLE A SA VALEUR LA PLUS HAUTE (1500€)

NOUS LA MERITONS TOUS !!!

« LES ECRITS RESTENT, LES PAROLES S’ENVOLENT…  »

Fraternellement.

Stéphane GAUBERTI

Secrétaire Général de la CGT au CHU de Nice

CGT Archet : 35563  – CGT Cimiez : 34473 – CGT Pasteur : 33459/37661  
Mail : gauberti.s@chu-nice.fr

Lire la suite

> LA MOBILISATION DU PERSONNEL HOSPITALIER A PERMIS D’ÉVITER UNE CATASTROPHE A L’HÔPITAL

FACE AU COVID-19, LA MOBILISATION DU PERSONNEL HOSPITALIER A PERMIS UNE ADAPTATION EN UN TEMPS RECORD POUR ÉVITER UNE CATASTROPHE A L’HÔPITAL, MAIS CELA S’EST FAIT DANS LA SOUFFRANCE, CAR NOUS MANQUIONS DÉJÀ DE PERSONNELS, DE LITS ET DE MATÉRIEL AVANT LA CRISE…

Depuis 15 ans, chaque hiver, chaque été, chaque long week-end, nous manquons de lits, notamment de lits de réanimation.
Et ce ne sont pas les fameux « beds managers », en français « gestionnaires de lits » mis en place par la ministre Bachelot, qui nous permettent de trouver les lits qui n’existent plus car ils ont été fermés.
Pour mémoire, 100 000 lits ont disparu en 20 ans dans les hôpitaux en France.

Pour accueillir les patients COVID ne nécessitant pas de réanimation, il n’a pas été possible d’ouvrir des lits supplémentaires par manque de moyens en personnel et ce sont les services de soins classiques qui ont été transformés en unités COVID +.
Il a fallu annuler certaines hospitalisations, examens et rendez-vous de nombreux patients, ce qui risque de ne pas être sans conséquences sur leur état de santé.

Aujourd’hui, la prise en charge COVID reste stable et l’activité « normale » redémarre

Mais visiblement, la direction souhaite fermer la parenthèse de la crise en reprenant ses « vieilles habitudes ». Elle poursuit les plans de restructuration et de retour à l’équilibre financier validés dans le cadre des restrictions budgétaires imposées par la Loi de financement de la sécurité sociale votée par le parlement en novembre 2019, sur proposition du rapporteur de l’époque, Olivier Véran, devenu depuis ministre de la santé.
Notre inquiétude est que dans nos établissements certaines spécialités médicales ne puissent pas ré ouvrir ou qu’il y ait une diminution du nombre de lits dans certaines unités nécessaire en fonction des besoins de la population.

LA CGT N’A EU DE CESSE DE DÉNONCER DEPUIS DES ANNÉES CES RESTRICTIONS BUDGÉTAIRES QUI ONT AMENÉS A APPAUVRIR L’HÔPITAL ET CELA S’EST MALHEUREUSEMENT DÉMONTRÉ LORS DE CETTE CRISE SANITAIRE

→   Il ne suffit pas de nous honorer du titre de « héros ».
→   Il ne suffit pas de nous verser une prime pour solde de tout compte.

→ Il ne suffit pas de suspendre un directeur général d’ARS pour des propos « malheureux ».

Nous demandons l’arrêt du CREF et non sa suspension qui détruit notre hôpital et un arrêt des projets immobiliers 2020/2025

→ l’arrêt des suppressions de lits et leurs réouvertures autant que de besoin,

→ des effectifs supplémentaires, du matériel suffisant,

→ Une augmentation de salaire pour tous

Nous exigeons des décisions concrètes qui répondent aux revendications posées par les hospitaliers depuis un an

Nous revendiquons une augmentation de salaire pour tous de 300 €

POUR FAIRE ABOUTIR NOS REVENDICATIONS,
NOUS SOMMES CONSCIENTS DE LA NECESSITE D’UN PROFOND MOUVEMENT SOCIAL,

Fraternellement.

 Stéphane GAUBERTI

Secrétaire Général de la CGT au CHU de Nice

CGT Archet : 35563  – CGT Cimiez : 34473 – CGT Pasteur : 33459/37661  
Mail : gauberti.s@chu-nice.fr

Lire la suite
1 2 3 4 22
%d blogueurs aiment cette page :